Réunion sur le développement de Kigoma

Publié le par ADM

Le lundi 26 mars, Une réunion a eu lieu dans la salle du District Excecutive. Elle était présidée par le District Commissioner et l'ouverture  a été faite par le Regional Commissioner lui même.

Les participants étaient surtout des personnes et organismes comme associations et ONG en rapport avec le développement de la région. La Municipalité Kigoma-Ujiji était aussi représentée.

Les secteurs abordés étaient: la Santé/Sida, l'Agriculture, l'Education, Environnement/Ressources naturelles, les Routes, l'Eau, l'Electricité.

Dans son discours d'ouverture, le Régional a abordé un point important: il fallait que les tanzaniens se prennent en main et participent au développement de leur pays. C'est aussi valable pour les gens de Kigoma, qui doivent se sentir concernés.

J'ai apprécié cette entrée en matière car je venais de dire à mon voisin que j'aimerais connaître le taux de participation des opérateurs économiques au développement  de leur région.  Le Régional a précisé que Kigoma était une ville internationale et qu'ils envisageaient de rallonger la piste de l'aéroport.

Il a dit que ce genre de réunion aurait lieu régulièrement. Au niveau de la Région, ils ont un RCC  (Regional Concentrated Committee) et le District avait le DCC. Les sujets abordés concernent surtout les projets amenant un  développement durable pour la Région.

Après son départ, nous avons eu droit au rapport des activités de la part des participants, autant du District que des ONG.

Nous avons donc appris par la Municipalité, que la population produisait 22.000t de déchets par an. Evidemment que ça leur posait un problème! Solution? On n?en parle pas.

Que TANESCO (électricité), faisait du délestage car des groupes électrogènes étaient en panne par manque de pièces détachées. L'énergie de Kigoma est essentiellement basée sur le diesel. Le raccordement avec la ligne de Tabora sera long et cher car il faut couvrir 400km de câble. Un projet est à l'étude, une centrale hydro-électrique sur la rivière Malagarasi.

Je ne comprends pas pourquoi les autorités n'envisagent pas de se servir du vent, car cette région est assez ventilée; par contre, les changements climatiques peuvent jouer sur le débit de la rivière dans les années qui viennent et cette centrale risque d'être caduque avant d'avoir démarré.

J'explique, à qui veut l'entendre, qu'il faut prévoir une autonomie des énergies car la situation mondiale peut se détériorer assez rapidement. Il suffit de prendre connaissance des rapports des experts au sujet du pétrole pour se rendre compte qu'une pénurie peut surgir assez vite en cas de conflit dans le Moyen- Orient.

Un responsable de la Santé a parlé du Sida et a dit qu'ils étaient à la recherche de Docteurs en médecines traditionnelles pour des traitements de cette maladie. Entre nous ils ne doivent pas chercher bien loin car j'en connais un qui a travaillé 4 ans à l'hôpital, à qui on a donné une lettre stipulant que 46 malades avaient été soignés avec succès, car le taux d'immunité était

remonté, mais à qui on a dit aussi de se la fermer. Il fabrique lui même ses produits, un mélange de 5 herbes. Il a du donner tous ces renseignements aux responsables médicaux pour analyse (afin de voir s'il n'y avait pas de produits toxiques ou contre indiqués) (ben voyons !) mais sans suite (étonnant). Les produits naturels ne vont pas dans le sens des laboratoires pharmaceutiques.

 

En ce qui concerne PBL, nous avons profité de cette opportunité de la présence d'une assemblée (prés d'une centaine de personnes, dont j?étais le seul blanc ; tu faisais « tache » comme m?a dit Pauline) tournée vers le développement, pour présenter le four REDI pour lutter contre la déforestation, sachant qu'il faut 10kg de bois pour faire 1kg de charbon et le piège bipyramidale à mouches tsé-tsé.

Les participants ont semblé intéressés et certains sont venus après la réunion poser des questions; mais aussi bizarre que ça puisse paraître, je n'ai pas vu le responsable de l'Environnement pour le four, ni le responsable de la Santé pour le piège à tsé-tsé.

 

A la prochaine réunion, je me ferai un plaisir de signaler cette « anomalie! »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article