Education : Progrés de l'école secondaire

Publié le par ADM

Cette année les élèves sont  au nombre de 103 pour le Form I et 40 pour le Form II. En 2006 nous avons donné 43 livres pour le Form I et début février 2007, nous avons donné 45 livres aux élèves de Form II; ceci représente seulement 5 bouquins par matière. Evidemment c'est mieux que rien mais pour un occidental, c'est difficilement concevable qu'un livre serve à 20 personnes. On ne doit plus s'étonner du niveau d'éducation dans ces pays, car (disent -ils) l'éducation nationale n'a pas les ressources suffisantes pour suivre. A Kigoma, un responsable de l'éducation s'est fait construire une maison où le bureau anti-corruption, aprés fouille, a trouvé 45M de Tsh en liquide. Ceci explique cela.
D'où l'avantage de gérer nous même les fonds, de faire nous même les achats et d'acheminer nous même le tout à destination.

Certains élèves viennent des villages de la côte nord, distants de 100km; je leur ai dit qu'il fallait prévoir dans les 500 élèves dans les 2 ans. Mais il faut construire d'autres classes, des dortoirs pour les héberger, une bibliothèque avec des ordinateurs pour qu'ils se familiarisent avec l'informatique, un restaurant, un dispensaire...
Je lance un vibrant appel (comme disent nos politiciens) (je n'ai pas de téléton à ma disposition) pour lever un maximum de fond afin de continuer cette école et d'en faire la meilleure de la région. Il faut 4 dortoirs dont le coùt unitaire serait de 15.000$, la bibliothèque avec 5 pc complets est évaluée à 12.000$ . Nous ne pouvons nous permettre de construire n'importe quoi car l'éducation nationale a des normes à respecter.  Il faut leur acheter des livres et chacun varie entre 5.000 à 6.000 Tsh, dans les 5$. Chaque élève doit avoir 9 livres, plus des cahiers et bics, ca représente un budget de 50$ par enfant.

Schéma de la disposition des bâtiments futurs

Etant une zone assez enclavée, elle ne monopolise pas la même attention que les écoles des régions Nord ou Est qui sont plus touristiques. Vous n'avez aucun homme de haut rang, politique ou autre, qui soit originaire de cette zone, à cause du manque d'éducation (et d'intérêt) dont elle fait l'objet. J'estime que cette region est appelée à se développer sur le plan touristique, donc il y aura des créations d'emplois et ca serait domage que, par manque d'éducation, certains postes clefs soient occupés par des gens du nord, plus éduques (c'est déja le cas dans l'administration).
J'espere que mon appel sera entendu car l'éducation est déja vitale en occident mais en Afrique c'est vraiment la priorité n°1. Vous ne pouvez pas aborder des sujets comme le réchauffement de la planète, les gaz à effet de serre, la déforestation, l'assainissement, l'environnement, la protection de la nature... ils sont imperméables à tout ça; la cause: manque d'éducation. Nous devons miser sur la jeunesse d'où sortiront les futurs responsables de la zone et il faut à tout prix leur donner une bonne éducation pour rattraper leur retard.
Merci de votre assistance et si des donateurs veulent venir sur place pour mieux se rendre compte, c'est avec plaisir qu'ils seront heberges chez nous. Safari pour donateurs, pourquoi pas? il y a bien les safaris pour volontaires humanitaires.

Publié dans Projets en cours

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
je suis VOLONTAIIIRE
Répondre