Le Noel des enfants des rues.

Publié le par ADM


Avec une association locale de Kigoma, YAAPA, nous avions projeté de faire un Noel pour les enfants des rues.
L'objectif n'étant pas de distribuer des cadeaux, mais d'une part de leur donner quelques choses à manger de complètement différent de ce qu'ils peuvent manger chaque jour et d'autre part de leur montrer qu'ils ne sont pas oubliés car ce sont des gosses comme les autres même si leurs conditions de vie sont plus dures.

Pour cela il nous fallait au préalable obtenir l'autorisation des responsables de la Municipalité; ceci n'est pas toujours évident, car si dans les pays pauvres tout le monde est d'accord pour dire qu'ils ont besoin d'aide, trés peu acceptent de reconnaitre que des gosses (non encadrés par des organismes extérieurs à l'état) trainent dans la rue.
La preuve en est que bien souvent dans certains pays, lors des visites officielles de grandes personnalités, les camions militaires passent 2 jours avant et rafflent tout ce qui traine comme SDF locaux (ça inclut les vieux, les vieilles, les infirmes, et les gosses) et les larguent à quelques centaines de km afin de sauver les apparences.
Aucune importance si 8 jours après tout ce "beau monde" est de retour dans la ville.

Donc nous avions sollicité une autorisation, qui nous fut accordée ( avec des remerciements et encouragements) pour le mardi 26 dec 2006 et un fonctionnaire de la municipalité a même demandé à participer car il connaissait plusieurs enfants de rues. Je dois préciser, que le "dimanche",sous la pluie, nous sommes allés chercher un fonctionnaire pour l'amener à son bureau afin qu'il nous donne une lettre nécessaire à cet accord. Comme quoi si tout le monde s'y met, on peut faire avancer les choses.

Nous avons loué pour 3h une esplanade devant un bar au bord du lac et suivant notre principe, "avec peu, faire beaucoup", nous avons acheté du pain, du beurre d'arachide et des mini chocolats pour un budget trés raisonnable, par contre nous ne pouvions pas payer le transport pour acheminer tout le monde donc c'était à la charge des encadreurs.

Comme nous sommes en saison des pluies et que ca tombe tous les jours, j'avais pris soin de demander à Dieu de faire une éclaircie entre 10 et 13h ce jour là. Il a été vachement sympa, il nous a donné du soleil toute la journee; mais aujourd'hui, à l'heure où j'écris cet article, il se rattrape; il pleut 2 fois plus.

Formation des groupes de 10 au fur et à mesure de leur arrivée

Le matin même, avant la mise en place,  j'avais rencontré 3 jeunes touristes, 2 filles tchèques et un allemand; comme ils n'avaient pas de programme précis pour cette journée, je les ai enrolé dans cette action, ce qu'ils ont accepté avec plaisir; comme quoi la jeunesse n'est pas tout à fait foutue.
Ils ont donc tartiné de quoi servir 120 personnes, car c'était à peu près le chiffre que l'on m'avait donné, accompagnateurs compris.


Parmi ces enfants des rues, il y avait un groupe d'acrobates qui nous a fait une bonne démonstration de leur talent. Ils ont, parait il, été encadrés un temps par un chinois, mais depuis son départ, ils sont livrés  eux meme; ils continuent tout de même à s'entrainer. Ce spectacle a réjoui évidemment tous les autres gosses qui ont été ravis de ce bonus.
    
Distribution par groupe                                                   Pyramide des enfants des rues

La dame de la municipalité qui nous avait donné l'accord, a assisté à toute cette distribution et exhibition et a été satisfaite de son bon déroulement. Tellement d'ailleurs qu'elle nous a invité à manger des chapatis chez elle le soir même.

Pour ma part, comme résultat de cette journée, j'y vois un grand bénéfice, hormis le fait que les enfants des rues ont été en vedette, c'est le soutien de la municipalité pour cette action qui, il faut le preciser, se deroule pour la 1ere fois.
Ce qui nous autorise à penser que dans le futur, nous pourrons voir plus grand.
Ayant encore une vingtaine de pain en rabe, nous les avons distribué aux vieux mendiants dans la rue qui ont du se dire, "c'est vraiment Noel!" 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article